Take a walk on the wild side

Mon oncle est mort.

A un âge où on ne devrait plus avoir le droit de mourir de nos jours. D’un truc qu’on devrait savoir soigner aussi.

Mon oncle est mort.

Et ma cousine nous a fait écouter Lou Reed à son enterrement.

Ma cousine et son ventre rond de cinq mois.

Mon oncle est mort.

Je ne le voyais pas souvent. Toujours lors de grandes réunions de famille. On ne parlait pas forcément beaucoup. Mais il était l’une de ses roches qu’on escalade pour grandir et devenir adulte, aussi laid le mot soit-il.

Mon oncle est mort.

Et j’ai des tas de souvenirs de lui. Plus que je ne croyais.

Mon oncle est mort et je ne vais pas bien.

Normal ?

Je n’en sais rien.

Aujourd’hui, j’ai fait 500 km et mon poids en eau s’est répandu par mes yeux. J’ai souris, aussi. J’ai serré des gens dans mes bras, j’ai serré des mains entre mes doigts. J’ai frotté des dos. J’ai caressé un ventre.

Aujourd’hui, pendant la cérémonie, j’étais assise à côté des miens, mon noyau familiale à moi, mon rameau de figuier ou du moins une partie. Et pendant que je devenais liquide, ils sont restés secs. Sur la route de l’aller comme sur celle du retour, des mots de fatigues, de lassitudes. Un peu d’inquiétude (froide ?) pour ceux qui restent. Pour ma tante ravagée. Pour ma cousine. Alors que j’aurais eu besoin d’un bras, d’une épaule, d’une manche à tremper, je n’ai même pas osé tendre une main. Et quand enfin ma mère a vu quelque chose, alors que je poussais dans ses retranchements l’ultime kleenex qui me restait, j’ai eu une brève embrassade et un « Allez, il faut sortir ».

Aujourd’hui, la chaleur dont j’avais besoin, celle dont j’ai encore besoin, couvait dans ma poche, derrière l’écran de mon smartphone. Les tweets, les DM, les mails et même un texto. Mes amies du net. Celles que je ne connais pas toutes IRL.

Je suis… décontenancée. Cette sphère numérique réputée pour sa diligence, son inconstance, sa frénésie, son inadaptation sociale (poke Shaya), sa versatilité… Cette sphère tant critiquée par qui la méconnait. C’est cette sphère, ce sont ces personnes, qui depuis vendredi, à la nouvelle de cette mort, me soutiennent. Quelques mots, un thé virtuel, des foultitudes de câlins, de bisous, de <3, mais aussi des liens (hypertexte), de l’humour macabre et des paroles de chansons.

Mon oncle est mort, je ne vais pas bien et j’en ai le droit.

Mon oncle est mort et il va encore me falloir quelque temps pour apprendre à vivre avec ça. Ou plutôt sans.

Mon oncle est mort et je ne comprends pas que je me sente comme obligée de faire valoir mon droit à des heures sombres.

Notes de bas de page :

– A toutes celles qui me portent et me supportent depuis ces derniers jours : je vous aime. Flo, NommerAimeretc, Dame Ambre, Anna Musarde, Sushiesan, Sacrip’Anne, Lunereveuse, Snana et j’en oublie.

– Mon oncle, qu’on n’a jamais appelé tonton, pour ce coup de théâtre, je ne te félicite pas. Pour tout ce que je ne t’ai pas dis, pas connu, c’est trop tard. Pour tout ce que tu as planté en mois de (mauvaises) graines, je te remercie. Et pour les Disney de Noël aussi.

20 réactions

  • 1De Shaya – 04/02/2014, 20:25

    ❤ ❤ ❤

  • 2De Sacrip’Anne – 04/02/2014, 20:31

    on fait dans le lacrymal aujourd’hui, dans des registres différents ;-)

  • 3De Dame Ambre – 04/02/2014, 20:56

    J’ai une vie sociale bien plus riche via le net :-D

    Nous ne choisissons pas, ici en tout cas, notre famille.. les amis par contre nous avons une grande amplitude ; cela n’enlève rien à la douleur, ni à la solitude ressentie, mais cela permet de palier aux manquements familiaux quand c’est possibles..
    Bisous doux

  • 4De Anna – 04/02/2014, 21:38

    Câlins par paquets de douze. Au moins. :-)

  • 5De La bouseuse – 04/02/2014, 21:54

    Je t’aime. Plein.
    (Humour macabre et grands sentiments, oué.)
  • 6De sushiesan – 05/02/2014, 06:53

    Je t’aime aussi !!! Courage ma belle ! Pluie de coeurs sur toi !!!

  • 7De Floh – 05/02/2014, 07:53

    Oh non, je ne le mérite pas moi qui découvre le truc juste hier, j’ai été bien absente tout le week-end et j’en ai bien honte! Je vais finir par te demander ton numéro, je serai ainsi sûre d’être plus réactive 😉
    Et pour le reste…..Je crois que Dame Ambre a très, très, TRES précisément exprimé ce que je ressens, je n’ai donc rien à rajouter, si ce n’est à la remercier pour cela 🙂
  • 8De Obni – 05/02/2014, 08:07

    Courage. Je t’envoie des ondes positives… C’est très difficile ces moments là… Nos mots sont ici bien peu de choses mais ils sont sincères.

  • 9De Lizly – 05/02/2014, 10:55

    @tous : Ben voilà, avalanche de commentaires à peine j’ai posté ça. Vous illustrez on ne peut mieux mon propos.

    @Shaya : ❤
    @Sacrip’Anne : Oui ! Avec tout ce que j’ai pleuré hier, je suis bien contente de ne pas avoir EN PLUS des hormones qui s’en mêlent :-O Hihi
    @Dame Ambre : Cela n’enlève rien mais ça remplit beaucoup l’autre plateau de la balance.
    @Anna : Tout autant ❤ A minima.
    @La bouseuse : Un cocktail parfait. Surtout assaisonné de Tim Burton !
    @sushiesan : ❤
    @Floh : Mais siiiii, tu mérites !!! Arrête de déprécier ce que tu fais pour les autres. Vendredi, tu n’as pas lu, mais hier, tu étais là (un peu partout et toute la journée). Et est-ce qu’il faut que je te renvoie toutes mes archives de mail pour te montrer combien de fois tu es là ? C’est moi qui devrais avoir honte de ne pas te rendre le tiers de ce que tu me donnes !
    @Obni : Les mots peuvent beaucoup, surtout avec sincérité. J’ai pensé à toi hier parce que la cérémonie se passait pas loin de chez toi. Tu ne l’as sans doute pas vu, mais j’ai fait signe en passant. :-)

  • 10De lullaby – 05/02/2014, 19:42

    Décidément, quand ça veut pas…
    Je t’ai laissé un petit mot ici hier, mais apparemment j’ai fait une mauvaise manip…
    Je te disais que j’avais vu passer ton statut facebook et que je n’avais pas osé commenter, mais que j’étais venue fureter ici chaque jour pour voir si tu avais fait un article, et puis je te disais aussi que maintenant que j’apprenais comment tu avais dû vivre cette épreuve, je regrettais de m’être tue… Et je te disais enfin que je te souhaitais de traverser ce deuil le moins seule possible. Et plein de bisous à toi…
  • 11De Rock and Tea – 05/02/2014, 20:41

    Comme tes mots résonnent trop bien pour moi… J’ai vécu la même chose cet été. Cette avalanche de souvenirs qui se rappellent à nous, ces souvenirs qu’on n’a pas pris le temps de pointer le bout de leur nez quand il était encore là… POURQUOI ?

    En tout cas, bon courage.
    Le vide est là.
    On apprend juste à essayer de le combler.

  • 12De Lizly – 06/02/2014, 19:03

    @lullaby : Merci ma jolie. (Tu t’es faites croquer par Jack ? (pour le commentaire égaré))
    @Rock and Tea : The show must go on…
  • 13De lullaby – 06/02/2014, 19:50

    Oui, c’est bien possible. Et aussi, j’ai écrit depuis blackberry et dieu sait que blackberry peut être un mystère parfois…
    Bref, gros bisous encore (et je réfléchis toujours à ton défi hein, je t’ai pas oubliée !)
  • 14De Obni – 08/02/2014, 11:24

    Juste pour te dire que j’ai essayé de t’envoyé un message à partir de la page contact de ce blog et on m’a indiqué qu’il avait eu la tête tranchée… Peut-être est-il avec un statut de spam…

  • 15De Lizly – 09/02/2014, 10:53

    @lullaby : J’espère bien que tu n’as pas oublié le défi, tiens ! ;-)
    @Obni : S’il a eu la tête tranchée c’est qu’il y a eu une erreur. Aucune trace dans les spams. c’est un scandale, je veux mon message ! Je vais essayer de trouver ce qui bugue avec le formulaire. (Sinon, en attendant lizlyatymail.com ça marche, normalement :-D )
  • 16De Obni – 09/02/2014, 11:37

    Visiblement je n’arrive pas à expédier un message à partir de la page de contact. J’envoie un mail.

  • 17De Lizly – 09/02/2014, 18:26

    @Obni : Grrrr. Pourtant, j’ai enlevé l’antispam et j’ai fait plusieurs test et d’ici, tout fonctionne.

  • 18De Obni – 10/02/2014, 11:23

    Allez dernier test…

  • 19De Obni – 10/02/2014, 11:25

    Cette fois-ci le message est bien parti.

  • 20De Lizly – 10/02/2014, 17:50

    @Obni : \o/